21 mars 1884 : les syndicats entrent dans la loi

Devant le poids grandissant des organisations ouvrières, le gouvernement de la IIIe République fait voter une loi garantissant la liberté syndicale. Le texte déposé par le ministre de l’intérieur Pierre Waldeck-Rousseau cherche aussi à encadrer l’action revendicative.

21 mars 1884 : les syndicats entrent dans la loi
Devant le poids grandissant des organisations ouvrières, le gouvernement de la IIIe République fait voter une loi garantissant la liberté syndicale. Le texte déposé par le ministre de l’intérieur Pierre Waldeck-Rousseau cherche aussi à encadrer l’action revendicative.