A Port-au-Prince, la violence des gangs provoque l'exode de plus de 33.000 personnes

A Port-au-Prince, la violence des gangs provoque l'exode de plus de 33.000 personnes