Après la dissolution, les oppositions face au coup de poker d’Emmanuel Macron

Triomphal aux élections européennes, le Rassemblement national vise désormais l’obtention d’une majorité à l’Assemblée nationale, lors des législatives des 30 juin et 7 juillet. À gauche comme à droite, petites négociations et grandes manœuvres sont lancées pour définir, en urgence, une stratégie de campagne.

Après la dissolution, les oppositions face au coup de poker d’Emmanuel Macron
   la-croix.com
Triomphal aux élections européennes, le Rassemblement national vise désormais l’obtention d’une majorité à l’Assemblée nationale, lors des législatives des 30 juin et 7 juillet. À gauche comme à droite, petites négociations et grandes manœuvres sont lancées pour définir, en urgence, une stratégie de campagne.