Après l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale, une nouvelle campagne démarre

Le président de la République a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale après la gifle reçue par son camp lors des élections européennes. Marine Le Pen, dont le parti est arrivé largement en tête le 9 juin se dit déjà prête à « exercer le pouvoir » après les législatives du 30 juin et du 7 juillet. À gauche, un sursaut pour renverser la table et écarter les dangers s’impose plus que jamais

Après l’annonce de la dissolution de l’Assemblée nationale, une nouvelle campagne démarre
   humanite.fr
Le président de la République a décidé de dissoudre l’Assemblée nationale après la gifle reçue par son camp lors des élections européennes. Marine Le Pen, dont le parti est arrivé largement en tête le 9 juin se dit déjà prête à « exercer le pouvoir » après les législatives du 30 juin et du 7 juillet. À gauche, un sursaut pour renverser la table et écarter les dangers s’impose plus que jamais