Crise du prêt-à-porter : la délicate reconversion des salariés

L’avenir de 1 000 salariés des Galeries Lafayette se décidera au tribunal de commerce de Bordeaux, ce mercredi 20 mars. Depuis 2012, le commerce de l’équipement de la personne a perdu 41 000 postes, soit environ 15 % de ses effectifs. Peu diplômées, ces personnes aspirent souvent à changer de carrière, mais la course d’obstacles aboutit pour la plupart à un retour dans le commerce.

Crise du prêt-à-porter : la délicate reconversion des salariés
L’avenir de 1 000 salariés des Galeries Lafayette se décidera au tribunal de commerce de Bordeaux, ce mercredi 20 mars. Depuis 2012, le commerce de l’équipement de la personne a perdu 41 000 postes, soit environ 15 % de ses effectifs. Peu diplômées, ces personnes aspirent souvent à changer de carrière, mais la course d’obstacles aboutit pour la plupart à un retour dans le commerce.