Dérèglement climatique : ces multinationales qui font main basse sur l’eau

« La soif des profits », le dernier rapport d’Oxfam publié le 21 mars, met en lumière la façon dont de grandes entreprises privées s’accaparent les ressources en eau, pour leur propre profit, au détriment des populations locales, des besoins humains vitaux, et des écosystèmes, sur fond de logique néocoloniale. Une surexploitation cynique qui accentue les effets du dérèglement climatique, alors qu'une personne sur trois n’a pas accès à une eau potable salubre et abordable.

Dérèglement climatique : ces multinationales qui font main basse sur l’eau
« La soif des profits », le dernier rapport d’Oxfam publié le 21 mars, met en lumière la façon dont de grandes entreprises privées s’accaparent les ressources en eau, pour leur propre profit, au détriment des populations locales, des besoins humains vitaux, et des écosystèmes, sur fond de logique néocoloniale. Une surexploitation cynique qui accentue les effets du dérèglement climatique, alors qu'une personne sur trois n’a pas accès à une eau potable salubre et abordable.