Devoir de vigilance : les États européens adoptent un texte minoré

Les associations environnementalistes et pour les droits humains prennent acte de l’adoption par les Vingt-sept États de l’UE des nouvelles obligations imposées aux grandes entreprises. Mais elles dénoncent l’intense lobbying patronal relayé par certains États, dont la France, pour affaiblir la directive.

Devoir de vigilance : les États européens adoptent  un texte minoré
Les associations environnementalistes et pour les droits humains prennent acte de l’adoption par les Vingt-sept États de l’UE des nouvelles obligations imposées aux grandes entreprises. Mais elles dénoncent l’intense lobbying patronal relayé par certains États, dont la France, pour affaiblir la directive.