Dissolution : le défi d’une campagne éclair pour les élections législatives

Trois semaines de courte campagne s’ouvrent avant le premier tour des législatives, le 30 juin, puis le second, le 7 juillet, après la dissolution de l’Assemblée nationale annoncée par Emmanuel Macron. Des délais serrés qui inquiètent les communes et forcent les politiques à s’organiser rapidement.

Dissolution : le défi d’une campagne éclair pour les élections législatives
   la-croix.com
Trois semaines de courte campagne s’ouvrent avant le premier tour des législatives, le 30 juin, puis le second, le 7 juillet, après la dissolution de l’Assemblée nationale annoncée par Emmanuel Macron. Des délais serrés qui inquiètent les communes et forcent les politiques à s’organiser rapidement.