Dix ans après Daesh, l’épineux retour des derniers déplacés d’Irak

Il y a dix ans, Daesh proclamait un califat en Irak et en Syrie. Sept ans après sa défaite, des milliers d’Irakiens vivent toujours dans le dernier camp de déplacés au Kurdistan irakien, dont les autorités ont annoncé la fermeture prochaine. Malgré la promesse d’une aide financière, les familles refusent de retourner dans leurs villes d’origine, près de Bagdad, notamment par peur des milices chiites.

Dix ans après Daesh, l’épineux retour des derniers déplacés d’Irak
Il y a dix ans, Daesh proclamait un califat en Irak et en Syrie. Sept ans après sa défaite, des milliers d’Irakiens vivent toujours dans le dernier camp de déplacés au Kurdistan irakien, dont les autorités ont annoncé la fermeture prochaine. Malgré la promesse d’une aide financière, les familles refusent de retourner dans leurs villes d’origine, près de Bagdad, notamment par peur des milices chiites.