D’un coup, l’îlot de stabilité n’est plus la France mais le Royaume-Uni

En l’espace de trois jours, la France et le Royaume-Uni ont substitué le chaos à l’apaisement. Et vice versa. La presse britannique europhile s’inquiète des conséquences de cette “désynchronisation” pour l’avenir des relations bilatérales.

D’un coup, l’îlot de stabilité n’est plus la France mais le Royaume-Uni
En l’espace de trois jours, la France et le Royaume-Uni ont substitué le chaos à l’apaisement. Et vice versa. La presse britannique europhile s’inquiète des conséquences de cette “désynchronisation” pour l’avenir des relations bilatérales.