Elitza Gueorguieva, une « fille de l’Est »

Elles forment une population qui n’existe que dans les fantasmes des hommes français. Et pourtant elles ont des corps, des rêves et des destins. L’autrice du livre Les cosmonautes ne font que passer leur donne la parole dans un roman où l’humour est la pudeur du tragique.

Elitza Gueorguieva, une « fille de l’Est »
Elles forment une population qui n’existe que dans les fantasmes des hommes français. Et pourtant elles ont des corps, des rêves et des destins. L’autrice du livre Les cosmonautes ne font que passer leur donne la parole dans un roman où l’humour est la pudeur du tragique.