Européennes 2024 : retour sur une campagne dont l’Europe a été la grande absente

Pendant six mois, l’extrême droite, en permanence en tête dans les nombreux sondages, a dicté le tempo du débat public où il aura été davantage question d’immigration que d’écologie et de pouvoir d’achat réunis. L’Ukraine, la Palestine, la révolte des agriculteurs et même la présidentielle de 2027 se sont invitées dans cette campagne, qui a suscité peu d’intérêt populaire.

Européennes 2024 : retour sur une campagne dont l’Europe a été la grande absente
   humanite.fr
Pendant six mois, l’extrême droite, en permanence en tête dans les nombreux sondages, a dicté le tempo du débat public où il aura été davantage question d’immigration que d’écologie et de pouvoir d’achat réunis. L’Ukraine, la Palestine, la révolte des agriculteurs et même la présidentielle de 2027 se sont invitées dans cette campagne, qui a suscité peu d’intérêt populaire.