Fataliste, la Suisse va rester sur son gazon maudit. Pour l’instant

Difficile de changer au dernier moment. La sélection est presque obligée de faire avec une pelouse médiocre, avant le choc contre la Hongrie.

Fataliste, la Suisse va rester sur son gazon maudit. Pour l’instant
   20min.ch
Difficile de changer au dernier moment. La sélection est presque obligée de faire avec une pelouse médiocre, avant le choc contre la Hongrie.