« Hors-saison » : la parenthèse mélancolique de Stéphane Brizé

Après sa trilogie sur le monde du travail, Stéphane Brizé revient à l’atmosphère douce-amère de ses débuts et signe un drame sentimental sensible sur un homme et une femme qui se retrouvent quinze ans après s’être aimés. Dans un registre nostalgique parfois déconcertant, le film doit beaucoup à la puissance émotionnelle d’Alba Rohrwacher.

« Hors-saison » : la parenthèse mélancolique de Stéphane Brizé
Après sa trilogie sur le monde du travail, Stéphane Brizé revient à l’atmosphère douce-amère de ses débuts et signe un drame sentimental sensible sur un homme et une femme qui se retrouvent quinze ans après s’être aimés. Dans un registre nostalgique parfois déconcertant, le film doit beaucoup à la puissance émotionnelle d’Alba Rohrwacher.