Le Ceta est un «très bon accord» pour l'agriculture française, défend Emmanuel Macron à Bruxelles

Au lendemain du rejet du texte au Sénat, le chef de l’État appelle à ne pas «mettre dans le même sac tous les accords commerciaux», rappelant au passage les bénéfices de l’accord pour les secteurs du lait et du vin.

Le Ceta est un «très bon accord» pour l'agriculture française, défend Emmanuel Macron à Bruxelles
Au lendemain du rejet du texte au Sénat, le chef de l’État appelle à ne pas «mettre dans le même sac tous les accords commerciaux», rappelant au passage les bénéfices de l’accord pour les secteurs du lait et du vin.