Législatives 2024 : “l’acte de décès” du macronisme en France ?

La majorité présidentielle a réuni quelque 20 % des suffrages au niveau national à l’issue du premier tour des élections législatives et va perdre sa majorité relative. La preuve qu’Emmanuel Macron a perdu son pari, lui qui a dissous l’Assemblée nationale en espérant une “clarification”, estime la presse internationale.

Législatives 2024 : “l’acte de décès” du macronisme en France ?
La majorité présidentielle a réuni quelque 20 % des suffrages au niveau national à l’issue du premier tour des élections législatives et va perdre sa majorité relative. La preuve qu’Emmanuel Macron a perdu son pari, lui qui a dissous l’Assemblée nationale en espérant une “clarification”, estime la presse internationale.