L'Etat au chevet des activités stratégiques d'Atos après l'échec de la vente à Airbus

L'Etat au chevet des activités stratégiques d'Atos après l'échec de la vente à Airbus