L'IA et les coupe-faim ont tiré les marchés européens au premier semestre

Novo Nordisk et ASML, les deux plus grandes capitalisations européennes, ont bondi de plus de 40 % depuis le début de l'année, contribuant très largement à la hausse de 7 % de l'indice paneuropéen Stoxx 600. Ces géants boursiers bénéficient de l'engouement des marchés pour les « mégatendances ».

L'IA et les coupe-faim ont tiré les marchés européens au premier semestre
Novo Nordisk et ASML, les deux plus grandes capitalisations européennes, ont bondi de plus de 40 % depuis le début de l'année, contribuant très largement à la hausse de 7 % de l'indice paneuropéen Stoxx 600. Ces géants boursiers bénéficient de l'engouement des marchés pour les « mégatendances ».