Nigeria : critiquer une sauce tomate, c’est s’exposer à la “loi cybercriminalité”

Les associations nigérianes de défense des droits s’inquiètent de l’application de la loi sur la cybercriminalité, dont la formulation vague ouvre la voie à tous les abus. Récemment, l’arrestation d’une femme ayant critiqué une marque de purée de tomates sur les réseaux sociaux a été largement médiatisée.

Nigeria : critiquer une sauce tomate, c’est s’exposer à la “loi cybercriminalité”
   courrierinternational.com
Les associations nigérianes de défense des droits s’inquiètent de l’application de la loi sur la cybercriminalité, dont la formulation vague ouvre la voie à tous les abus. Récemment, l’arrestation d’une femme ayant critiqué une marque de purée de tomates sur les réseaux sociaux a été largement médiatisée.