“Occasion historique” : en Iran, le prochain président sera-t-il un réformateur ?

Six candidats, dont un réformateur, ont été autorisés à concourir à l’élection présidentielle du 28 juin destinée à désigner le successeur d’Ebrahim Raïssi, décédé dans un accident d’hélicoptère. Mais Masoud Pezeshkian a-t-il des chances d’être élu ? Et le pouvoir iranien chercherait-il à envoyer un message à l’Occident ?

“Occasion historique” : en Iran, le prochain président sera-t-il un réformateur ?
   courrierinternational.com
Six candidats, dont un réformateur, ont été autorisés à concourir à l’élection présidentielle du 28 juin destinée à désigner le successeur d’Ebrahim Raïssi, décédé dans un accident d’hélicoptère. Mais Masoud Pezeshkian a-t-il des chances d’être élu ? Et le pouvoir iranien chercherait-il à envoyer un message à l’Occident ?