"On estime que 30 000 véhicules pourront être sortis" de la circulation dans la future zone à trafic limité de Paris, indique David Belliard

En charge des Transports, l'élu écologiste parisien assure que cette interdiction ne déplacera pas la circulation sur d’autres axes. L'expérimentation doit être votée mardi pour une mise en place en octobre.

"On estime que 30 000 véhicules pourront être sortis" de la circulation dans la future zone à trafic limité de Paris, indique David Belliard
En charge des Transports, l'élu écologiste parisien assure que cette interdiction ne déplacera pas la circulation sur d’autres axes. L'expérimentation doit être votée mardi pour une mise en place en octobre.