Pour sauver son âme, Dubrovnik envisage une mesure radicale

Seuls 1200 habitants vivent désormais à l’année dans la ville croate, située au bord de la mer Adriatique. Depuis quelques années, la municipalité multiplie les mesures contre les effets néfastes du surtourisme. Dernière mesure envisagée : limiter les locations de type Airbnb

Pour sauver son âme, Dubrovnik envisage une mesure radicale
Seuls 1200 habitants vivent désormais à l’année dans la ville croate, située au bord de la mer Adriatique. Depuis quelques années, la municipalité multiplie les mesures contre les effets néfastes du surtourisme. Dernière mesure envisagée : limiter les locations de type Airbnb