Virginie, infirmière de nuit : « La rémunération au mérite est une insulte pour ceux qui donnent leur vie au service public »

À 52 ans, Virginie S. est infirmière de nuit depuis 15 ans. « Notre espérance de vie est inférieure de dix ans à celle des Français », explique la personnelle hospitalière inquiète de n’avoir pas suffisamment de temps pour profiter de sa retraite, celle-ci étant, en plus, repoussée.

Virginie, infirmière de nuit : « La rémunération au mérite est une insulte pour ceux qui donnent leur vie au service public »
À 52 ans, Virginie S. est infirmière de nuit depuis 15 ans. « Notre espérance de vie est inférieure de dix ans à celle des Français », explique la personnelle hospitalière inquiète de n’avoir pas suffisamment de temps pour profiter de sa retraite, celle-ci étant, en plus, repoussée.